Surf Mama et Ses Déesses in Biarritz

Surf Mama et ses Déesses. Exhibition at Jazz the Glass in Biarritz, opens 6th December The paintings in the show tell stories of women, real and imaginary. Stories of surfer women, flamenco dancers, of women transformed into goddesses, and goddesses transformed into women. My inspiration comes from travels, experiences, and dreams. Paintings may be inspired by fairy stories set in dark forests, iconic women like the adventuress Lola Montes, Mayan Madonnas in a church in Mexico where I spent Christmas many years ago. Some use traditional techniques, like oil paint and ink. Others are collages made with a base layer of watercolour overlaid with oil pastels, found objets, picked up on local beaches on early morning dog walks, gold leaf, seaweed, sequins and wrappers from exotic food stores. Some are autobiographical …..‘Surf Mama’ may not be how I look on the wave at Parlementia, but how I feel. The sparkle factor on the face of the water represented by sequins and gold, Japanese carp surfing alongside me, angels and fallen women floating in the clouds above like archetypes of femininity.

‘Le Cirque’ shows a woman balancing plates and jellies precariously on poles, a blindfold tightrope walker above her. After a trip to the circus in Ireland I wondered if I was really balancing everything in my life, miraculously spinning plates, or whether it was all about to come crashing down around me, whether I should just run away with the circus.

Wilma Johnson est une artiste anglaise installée à Guéthary. Wilma a grandi à Londres, et après avoir été diplômée des Beaux Arts au Central St Martins College of Arts, elle expose depuis 1982 en galeries et dans les musées comme le Hayward Gallery et l’Institute of Contemporary Art.Ses tableaux sont narratifs et autobiographiques. Elle puise son inspiration dans ses rencontres avec des femmes iconiques ainsi que dans ses propres expériences tirées de voyages, comme lors de son année au Mexique en 1987 ou pendant ces dix années passées en Irlande dans un village de pêcheurs. Son dernier voyage en date l’a conduite à Guéthary en 2002, où elle s’installe au Casino Itsasoan. Depuis son lit elle aperçoit la fameuse vague de Parlementia et se met à rêver de devenir surfeuse. Elle échange alors au fond d’un bar un tableau contre un surf avec un shapeur Australien de renom, Phil Grace, et le sort en est jeté : mère poule de trois enfants, elle deviendra « Surf Mama”. De rencontres en échanges Wilma créée le “Mamas Surf Club” avec le champion du Monde de longboard Christophe Reinhardt et sa compagne sportive de haut niveau Johanna Matsson. Au sein du club des liens se tissent avec d’autres “Mamas”, et c’est une nouvelle aventure faite de rencontres et de partages qui démarre. Son premier roman “Surf Mama” raconte sa vie d’artiste et son incroyable périple entre Londres, l’Irlande et la Côte Basque, couronné par l’ultime réalisation de son rêve de devenir surfeuse. “Surf Mama” sera bientôt adapté au Cinéma ; les droits du livre viennent d’être acquis par une co-production anglo-allemande entre Powderkeg Pictures UK et The Amazing Film Company. L’exposition “Surf Mama et ses Déesses” chez Jazz The Glass raconte le voyage de Wilma vu à travers les yeux des surfeuses pailletées, des femmes de cirque, des rêveuses, des aventurières… Les yeux de Wilma… Surf Mama.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: